top of page

L’agencement de l’Afrique avant l’arrivée des religions

Chers Kamkids, avant l'arrivée des religions du Livre en Afrique, le continent était peuplé par de nombreuses sociétés complexes et diverses. Les peuples africains avaient leurs propres systèmes de croyances et de pratiques culturelles qui régissaient leur vie quotidienne.

L'agencement de l'Afrique était basé sur une multitude de facteurs tels que la géographie, le climat, les ressources naturelles et les interactions entre les communautés. Les sociétés africaines étaient souvent organisées en clans, tribus ou royaumes, chacun ayant sa propre structure sociale et politique.

Certaines régions d'Afrique étaient dominées par des sociétés étatiques centralisées, tandis que d'autres étaient composées de sociétés décentralisées, chacune avec son propre chef ou roi. La structure sociale variait également, allant des sociétés matrilinéaires à celles patrilinéaires.

(Tu te demandes, c'est quoi ces mots ?


Pas d'inquiétudes!


Dans beaucoup de sociétés, il n’y a qu’un seul côté qui compte, soit les enfants appartiennent au père ou au clan du père, et c’est ce qu’on appelle une descendance patrilinéaire, soit ils appartiennent au clan de la mère et du frère de la mère, c’est une descendance matrilinéaire.).



Les ressources naturelles jouaient un rôle essentiel dans l'agencement de l'Afrique. Les régions riches en terres agricoles favorisaient le développement de sociétés agricoles, tandis que les régions plus arides se tournaient vers l'élevage nomade. Les ressources minérales, comme l'or et le cuivre, jouaient également un rôle clé dans les échanges commerciaux entre les différentes communautés.

Les systèmes de croyances indigènes africains étaient basés sur l'animisme, le culte des ancêtres et la vénération de forces naturelles. Les esprits, les ancêtres et les divinités étaient considérés comme étant présents dans tous les aspects de la vie quotidienne. Les rites et les cérémonies liés à ces croyances étaient essentiels pour le bien-être des communautés africaines.


L'arrivée des religions étrangères en Afrique a commencé avec l'expansion de l'islam au 7ème siècle et plus tard avec celle du christianisme à partir du 15ème siècle (Le christianisme étant entré en Afrique au premier siecle de l'ère chrétienne, cf l'histoire de l'eunuque éthiopien). Ces religions ont apporté de nouvelles idées et croyances qui ont influencé l'agencement de l'Afrique. Certaines sociétés africaines ont adopté ces nouvelles religions tout en conservant leurs propres pratiques culturelles et croyances indigènes.

Il est important de noter que l'arrivée des religions étrangères en Afrique n'a pas effacé les systèmes de croyances indigènes. Au contraire, il y a eu une coexistence et une fusion des croyances, créant des formes de spiritualité uniques dans différentes régions d'Afrique.

En Afrique, il y a eu une histoire complexe de castes et de royaumes qui varient selon les régions et les périodes de temps. Il est important de noter que les structures sociales et politiques en Afrique sont diverses et ne peuvent pas être généralisées pour l'ensemble du continent.

Certains des royaumes les plus célèbres de l'histoire africaine incluent le Royaume de Kongo, le Royaume d'Aksoum, l'Empire du Mali, l'Empire Songhaï, l'Empire du Ghana, l'Empire du Zimbabwe, et l'Empire Ashanti. Ces royaumes avaient leurs propres systèmes politiques, économiques et sociaux uniques.

Il y a plusieurs royaumes remarquables dans l'histoire africaine. Mais voyons quelques uns et retenez les bien chers petits sages :

1. Le Royaume du Kongo : Situé dans la région centrale de l'Afrique, le Royaume du Kongo était l'un des plus puissants royaumes d'Afrique centrale pendant les 15ème et 16ème siècles. Il était connu pour son commerce florissant avec les Européens et sa conversion précoce au christianisme.

2. L'Empire du Mali : Fondé par Sundiata Keita au 13ème siècle, l'Empire du Mali était l'un des plus grands et des plus riches empires de l'histoire africaine. Il contrôlait la majeure partie de l'Afrique de l'Ouest et était un centre culturel et économique important.

3. Le Royaume du Zimbabwe : Situé dans l'actuel Zimbabwe, le Royaume du Zimbabwe était un empire prospère du 11ème au 15ème siècle. Il était connu pour ses imposantes constructions en pierre, telles que la Grande Enceinte, qui témoignent de son architecture avancée.

4. L'Empire songhaï : Fondé au 15ème siècle, l'Empire songhaï était l'un des plus vastes empires d'Afrique de l'Ouest. Il était centré autour du fleuve Niger et contrôlait des routes commerciales clés. Il était également réputé pour son système politique sophistiqué et sa riche tradition culturelle.

5. Le Royaume d'Aksoum : Situé dans l'actuelle Éthiopie et l'Érythrée, le Royaume d'Aksoum était un empire puissant qui a prospéré du 1er au 8ème siècle. Il était un important centre commercial et a joué un rôle clé dans la diffusion du christianisme en Afrique de l'Est.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d'autres, mais ils illustrent la diversité et la richesse de l'histoire africaine.


En ce qui concerne les castes en Afrique, il y a également une grande variété de systèmes et de pratiques. Par exemple, certaines sociétés africaines ont des concepts de classes sociales basés sur la naissance, où les individus sont assignés à un statut social spécifique dès la naissance. Cela peut inclure des divisions basées sur la lignée familiale, l'origine ethnique, ou le métier.

Les castes restent attachées dans un premier temps au domaine sahélien. Selon Tamari, des sources écrites de langue arabe indiquent que des musiciens-louangeurs étaient absents de la cour royale du Ghana de composante ethnique soninké jusqu’au milieu du XII e, alors qu’ils étaient présents à la cour malinké du Mali au milieu du XIV e siècle ; d’autres sources écrites de langue arabe ou européenne indiquent que plusieurs groupes de spécialistes étaient présents dans plusieurs populations (notamment mandingue, soninké, wolof, sonraï et peul) autour de 1500 (Tamari 1997, 2012). On distinguera ici les castes, au sens usuel du terme, des guildes d’artisans, attachées aux palais des sociétés royales de la zone forestière comme le Bénin et responsables d’un art de cour .

Il est crucial d'étudier les spécificités culturelles et historiques de chaque région ou pays en Afrique pour comprendre pleinement les systèmes de castes et de royaumes qui ont existé ou qui existent encore dans ces régions.


En conclusion, l'agencement de l'Afrique avant l'arrivée des religions était marqué par une grande diversité de sociétés et de systèmes de croyances. Les ressources naturelles, la géographie et les interactions entre les communautés ont façonné la structure sociale et politique des sociétés africaines. L'arrivée des religions étrangères a ajouté une nouvelle dimension à l'agencement de l'Afrique, mais n'a jamais éliminé les croyances et pratiques indigènes. Ainsi,l'Afrique reste un continent riche en histoire et en diversité culturelle.

Définitions

Agencement : Action, manière d'agencer ; arrangement résultant d'une combinaison.

Culte : Hommage religieux rendu à la divinité ou à un saint personnage (cultuel).

Eunuque : Homme sans virilité (physique ou morale).

Caste: une caste est un groupe social hiérarchisé, endogame et héréditaire, mais plus fortement évolué que l’état ou le statut social dans l’ancien régime en Europe. La notion de caste est à distinguer de celle de tribu, de clan ou d'ethnie dont elle est parfois une sous-division.

Endogame: Qui épouse une personne d'un même groupe (social, religieux...).



Sources :

Le Robert

Tal Tamari, Les castes de l’Afrique occidentale, 1997

Wikimedia Commons





Rédaction : Séré Touré

93 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

KIRIKOU

2 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Très instructif et intéressant bravo 👏🏽

Like
sere toure
sere toure
Jun 20, 2023
Replying to

Merci beaucoup. N’hésitez pas à lire d’autres articles et des commentaires. Les critiques seront aussi les bienvenues 🙏🏾

Like
bottom of page