top of page

Pourquoi faut-il lire les oeuvres de Nioussérê Kalala Omotundé?

Nioussérê Kalala Omotundé, un Africain-Caribéen, écrivain, chercheur en histoire et éducateur engagé, a consacré sa vie à promouvoir les humanités classiques africaines et à combattre la marginalisation systématique de l'histoire de l'Afrique noire dans le récit intellectuel de l'humanité. Né en Guadeloupe, sa quête de connaissance l'a conduit à devenir co-fondateur de l'Institut Africamaat à Paris. Cependant, son héritage éducatif va bien au-delà de la France. Il a également fondé l'atelier d'Histoire Anyjart en Guadeloupe, tout en offrant des cours à l'Institut Per Ankh en Martinique.


Kalala Omotundé est un auteur prolifique dont les écrits ont contribué de manière significative à la littérature académique sur des sujets liés à l'histoire et à la culture africaines. Parmi ses œuvres notables, on trouve "L'origine négro-africaine du savoir grec" (2000), "La traite négrière européenne : vérité & mensonges" (2003), "Les racines africaines de la civilisation européenne" (2004), "Qu'est-ce qu'être Kamit(e) ?" (2010), et bien d'autres.


Au cours de sa vie, Kalala Omotundé s'est également impliqué dans l'organisation d'événements culturels et éducatifs. Il a notamment contribué à l'organisation d'une Coupe du monde de hip-hop à Paris en 2000, grâce au soutien du Conseil régional d'Île-de-France. De plus, il a été à la tête de l'association Héliopolis, organisant la commémoration du 154e anniversaire de la Proclamation de l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, avec la présence de personnalités telles que le député Dominique Strauss-Kahn et la maire Nelly Olin.


Le changement de nom de Jean-Philippe Corvo en Nioussérê Kalala Omotundé a symbolisé son engagement à renouer avec ses racines africaines, en particulier ses racines égyptiennes et congolaises. Son travail a été favorisé par l'afrocentricité, un mouvement intellectuel cherchant à mettre en avant la contribution africaine à la civilisation mondiale.


Le 14 novembre 2022, Kalala Omotundé a rejoint les ancêtres à l'âge de 55 ans, laissant derrière lui un héritage significatif dans le domaine de la promotion de l'histoire africaine, de la décolonisation des mentalités, et de l'autonomisation de la jeunesse noire de la diaspora. Son dévouement à l'éducation et à la diffusion de la culture africaine continue d'inspirer et d'éduquer des générations de personnes dans le monde entier.


La liste exhaustive des écrits de Nioussérê Kalala Omotundé se présente de la sorte :





Kalala Omotundé fait partie de ceux qui considèrent que les mythes africains sont parfaitement conciliables avec la notion de "modernité". Il soutient, dans sa série d'ouvrages intitulée "Cosmogénèse Kamite", que bien avant l'existence de la Tôrah, de la Bible et du Coran, nos ancêtres noirs de Kemet ont rédigé les premiers Textes Sacrés monothéistes de l'histoire de l'humanité, dont les autres s’inspireront. Dans ces écrits, il retrace avec éloquence et minutie scientifique cette perspective fascinante à travers l’héritage de nos ancêtres :


Les Textes des Pyramides, datant d'environ -2300 ans avant l’ère des chrétiens, sont des compositions rituelles gravées sur les murs intérieurs des pyramides. Ils avaient pour fonction d'accompagner l'âme du roi défunt dans son voyage vers l'au-delà. Tout comme le soleil, symbole de renaissance, l'âme devait traverser la nuit et surmonter ses obstacles pour finalement renaître (Ouhem ankh) à l'aube, baignée de la lumière du jour.


Les Textes des Sarcophages sont apparus vers environ 2500 ans avant notre ère dans les sarcophages des nobles. Ils reprennent en grande partie les Textes des Pyramides, mais les prêtres ont souhaité les enrichir en y ajoutant des passages théologiques complémentaires. Parmi ces ajouts, on trouve Le Livre du jour et de la nuit, Le Livre des Portes (qui relate le voyage dans l'au-delà), Le Livre de la Vache du Ciel, Les tablettes d'Akhenaton à Tell El-Armana, Le papyrus théologique de Turin et Le Livre de Djéhuty, également connu sous le nom de Livre de Thot.


Le Livre des lois, composé de 40 rouleaux de papyrus, a servi de source majeure pour les rédacteurs bibliques lorsqu'ils ont rédigé le Décalogue et les textes régissant les aspects de la vie quotidienne et spirituelle qui sont attribués à Moïse. Une preuve tangible de cette influence réside dans la stèle d'Horemheb à Karnak, où les inscriptions attestent de la promulgation de lois plus strictes, notamment à l'encontre des perturbateurs, des voleurs, et autres transgressions.


Le Livre des 2 Chemins, également connu sous le nom du Livre de la Douat, est un ensemble de textes visibles sur une partie des 22 sarcophages datant du Moyen Empire à Hermopolis. La Douat, parfois traduite comme le Ciel inférieur, renfermait une représentation cartographique de l'au-delà, dévoilant les 12 régions que les âmes des défunts devaient traverser après leur décès pour atteindre la résurrection. Ce texte sacré était constitué de prières que l'âme vertueuse du défunt était tenue de réciter en suivant la lumière divine, la conduisant vers les Champs de lalou (Sekhet Aarou). Ces champs sont souvent comparés au Royaume des Cieux dans la tradition chrétienne, où seuls les Maâkhérou, c'est-à-dire les Justes de voix et les Saintes personnes, étaient admis. Nos ancêtres avaient pour coutume de dire : "Heureux ceux qui parviennent à la demeure des Justes ! Personne n'y accède sauf celui dont le cœur est intègre dans l'application de l'équité. Là, il n'y a pas de distinction entre le riche et le pauvre ! Seul celui qui sera justifié par le poids de la balance et le poids de la plume de vérité devant le Seigneur de l'Éternité y pénètre."


Les Litanies de Rê, un ensemble de prières sacrées, ne dévoilent pas moins de 75 aspects par lesquels le Créateur se manifeste au sein de sa propre création. Ces litanies offrent un regard fascinant sur la diversité des facettes divines dans l'univers Kamit antique, apportant une compréhension plus profonde de la manière dont Rê, en tant que divinité solaire, se révèle à travers les innombrables éléments du cosmos. Chacune de ces 75 manifestations divines représente un aspect unique du pouvoir créateur de Rê, démontrant la complexité de la vision religieuse et cosmologique des anciens Kamit. Ces litanies, en offrant une perspective détaillée sur les nombreuses formes de la divinité solaire, sont un témoignage poignant de la profondeur de la spiritualité égyptienne et de la façon dont elle était intrinsèquement liée à la compréhension de la création et de l'ordre du monde.


Les Écrits des Sages Kamits : la mission première était de révéler au peuple les principes et préceptes divins qui garantissaient la résurrection de leur âme. Cette précieuse collection de textes comprenait des ouvrages tels que Les Enseignements de Ptahhotep (datant d'environ -2600 ans), Le Traité de savoir-vivre de Kagemni (-2500 ans environ), L'Enseignement pour Merikaré (-2120 ans environ), L'Avertissement d'Iouper (-2160 à -1785 ans), L'Enseignement d'Amenemhat à son fils Sésostris 1* (-2000 ans environ), Le Traité de sagesse d'Aménémopé (-1280 ans environ), Les Maximes d'Any (-1298 ans environ), Le Livre de Sagesse de Pétosiris (-341 ans environ), pour n'en nommer que quelques-uns. Ces écrits précieux ont constitué une source inestimable de guidance spirituelle et de compréhension cosmique pour le peuple Kamite, offrant un héritage riche en sagesse et en illumination. Chacun de ces textes était une émanation de la profondeur de la pensée des anciens Kamits, témoignant de leur quête perpétuelle de la vérité et de la connexion avec le divin


Ces textes nous dévoilent la vision spirituelle de nos ancêtres, une vision à la fois empreinte de mystère et profondément novatrice, ancrée dans une réflexion scientifique. Lorsque nous parcourons leurs Textes de Révélation concernant l'origine de la vie, nous sommes confrontés à une révélation fondamentale : la vie émane d'un Dieu unique, et la naissance de l'univers a été précédée par un puissant Chaos avant l'établissement de l'Ordre.


Il était de la plus haute importance pour nos ancêtres de comprendre comment l'Ordre avait triomphé du Désordre, comment le Créateur avait œuvré pour atteindre ce résultat extraordinaire, créant ainsi les conditions nécessaires à l'existence de la vie. Cette préoccupation découle du fait que le cœur de l'homme lui-même était le théâtre d'un conflit perpétuel entre l'Ordre (Maât) et le Désordre (Isefet). Par conséquent, il était impératif de jeter les fondations d'une immense Sagesse, capable d'armer l'homme contre les forces du Désordre, l'aidant à triompher en lui-même. C'est ainsi qu'ils élaborèrent une vision Cosmo-Théologique remarquable, méritant une attention toute particulière. Cette vision profonde de la création et de l'ordre du monde révèle la quête intemporelle de l'humanité pour comprendre les origines et trouver sa place dans l'univers.


Kalala Omotundé a tracé son propre chemin, s'inscrivant dans une lignée d'illustres érudits africains qui ont jeté les bases de la recherche sur la spiritualité et les sciences ancestrales du continent noir. Il suit les pas du célèbre professeur Cheikh Anta Diop, l’un des pionnier qui a ouvert la voie à une exploration approfondie de notre héritage spirituel et scientifique. Il s'est également appuyé sur le travail du professeur Théophile Obenga, dont l'ouvrage sur la philosophie africaine de l'époque pharaonique a révélé les Textes Sacrés datant de plus de 3 000 ans avant l'ère de la Bible.


L'approche analytique du professeur Mubabinge Bilolo reste pertinente pour lui afin de saisir la structure des grands récits sacrés de l'Afrique ancienne. De plus, les écrits du théologien congolais Kalamba Nsapo, de l'historien malien des religions dites monothéistes Doumbi Fakoly, de l'historien Jean Pierre Kaya et de l'égyptologue R. Louis Etilé, ainsi que les réflexions historiques de Jean Charles C. Gomez et les analyses d'Amenemhat Dibombari, contribuent de manière significative au travail de Kalala Omotundé.


Cependant, face au constat alarmant de l'ignorance répandue concernant notre riche héritage culturel dans le monde noir, Kalala Omotundé a pris l'initiative d'écrire plusieurs séries d'ouvrages que nous avons listé plus haut. Son objectif est de raviver notre conscience profonde et de cultiver notre âme africaine en explorant la richesse inestimable de notre patrimoine philosophico-spirituel. À travers ces écrits, il cherche à offrir une conceptualisation rationnelle de notre tradition ancestrale, une entreprise à laquelle le professeur M. Bilolo a également contribué, comme le souligne Kalamba Nsapo dans son ouvrage "Monothéisme". L'importance de sa démarche réside dans le fait qu'elle nous permet de nous affranchir des catégories lexicologiques occidentales telles qu'animisme, polythéisme et monothéisme. Bilolo évoque une vision spirituelle africaine qui est à la fois Cosmo-Théologique et Mono-originiste. En d'autres termes, nos ancêtres, les Anou, concevaient un Créateur unique à partir duquel tous les éléments de l'univers et de la vie ont émergé. Ces éléments vitaux étaient perçus comme des parcelles divines du Créateur, incarnant la totalité de la création.


Nous concluons ce papier en un profond hommage à notre père, Nioussérê Kalala Omotundé, avec le Poème/Prière ci-dessous.


Dans le sillage des anciens, tu as émergé,

Omotundé, gardien de la sagesse héritée,

Ton travail est un phare, éclairant notre chemin,

Pour que notre communauté, unie, trouve son destin.


La connaissance que tu partages est une offrande, Ta plume irrigue nos âmes et comble nos demandes Comme le Nil fertilise la terre de Kemet,

Un trésor précieux, une flamme qui jamais ne s'éteint.


Que les étoiles dans le ciel t'éclairent la nuit,

Que les anciens sages te guident dans la lumière,

Que ton voyage soit béni, ta quête, infinie,

Omotundé, ton œuvre est une prière.


Dans la tradition ancestrale, nous te célébrons,

Comme les rois et les scribes, de jadis les pharaons.

Que ta quête pour la vérité soit couronnée de succès,

Que ton héritage perdure, éclairant nos vies.


Ô Omotundé, que nos mots dans les cieux,

Soient comme des offrandes aux dieux,

Ton travail pour nous est une benediction

Nous t'honorons avec respect et admiration.


Que ta Ka résonne éternellement,

Comme les mélodies anciennes, pures et puissante,

Puisses-tu continuer à éclairer notre chemin,

Au nom de nos ancêtres méritants, tu resteras une âme brillante.


Que notre prière soit entendue dans les cieux,

Que notre reconnaissance te parvienne, ô homme pieux,

Nous sommes unis par ton héritage précieux,

Ô Omotundé, ta lumière brille dans nos cœurs silencieux.


Que ton Ka soit vivifié pour l’éternité.

Ô Omotundé !!!



Sources


Cosmogénèse kamite, Volume 1, Nioussérê Kalala Omotunde, Anyjart, 2015, ISBN 9791095097006, 192 pages





27 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page