top of page
  • Photo du rédacteurJelpi

Puissances Étrangères en Afrique : L'ingérance sur le continent

L'ingérence internationale en Afrique, qu'elle soit le fait des puissances occidentales ou orientales, a profondément marqué l'histoire, la politique et le développement du continent. Depuis l'époque coloniale jusqu'à nos jours, les nations africaines ont été le théâtre de rivalités géopolitiques, d'intérêts économiques et de stratégies de puissance de la part de divers acteurs internationaux. Cette ingérence a engendré des défis complexes, mais aussi des opportunités pour l'Afrique et ses peuples. Dans cet article, nous examinerons de manière critique les actions et l'impact des grandes puissances étrangères, tant occidentales qu'orientales, sur les politiques africaines, tout en mettant en lumière les enjeux, les conséquences et les perspectives pour l'avenir du continent. Partie 1: Un Regard Panafricain sur l'État des Lieux

L'Afrique, berceau de civilisations millénaires et riche de ressources naturelles abondantes, a été le théâtre d'interactions complexes avec les puissances étrangères depuis des siècles. Les ingérences internationales en Afrique ont laissé une empreinte indélébile sur le continent, façonnant son histoire politique, économique et sociale. Cet article offre un regard panafricain sur l'état actuel de la présence des grandes puissances étrangères en Afrique, mettant en lumière les enjeux, les défis et les opportunités qui en découlent.


Les Héritages Historiques : Colonisation et Néocolonialisme


Pour comprendre les ingérences actuelles, il est crucial de revenir sur l'histoire coloniale de l'Afrique. Les puissances européennes ont exploité le continent pour ses ressources, démantelant les structures sociopolitiques préexistantes et laissant derrière elles des divisions artificielles. Bien que de nombreuses nations africaines aient acquis leur indépendance au XXe siècle, les schémas de domination persistaient sous de nouvelles formes, souvent perpétués par le néocolonialisme. Les anciennes puissances coloniales et d'autres acteurs internationaux ont continué à exercer leur influence économique et politique, compromettant la souveraineté et le développement authentique de nombreuses nations africaines.


Géopolitique et Ressources Naturelles : Une Lutte pour le Contrôle


L'Afrique regorge de ressources naturelles précieuses, du pétrole aux minéraux en passant par les terres arables. Cette abondance a attiré l'attention des grandes puissances mondiales qui cherchent à sécuriser l'accès à ces richesses stratégiques. Cela a souvent conduit à des rivalités géopolitiques entre les États-Unis, la Chine, la Russie et d'autres, chacun cherchant à étendre son influence et à consolider des partenariats économiques avantageux. Malheureusement, cette quête pour les ressources peut parfois compromettre les intérêts des pays africains et alimenter des conflits internes.


Nouvelles Formes d'Ingérences : Diplomatie Économique et Soft Power


Les ingérences internationales ne se limitent pas aux interventions militaires ou politiques. Les grandes puissances déploient également des tactiques de diplomatie économique et de soft power pour étendre leur influence en Afrique. Les investissements massifs dans les infrastructures, les projets de développement et les programmes d'aide peuvent sembler bénéfiques à première vue, mais ils peuvent également engendrer une dépendance économique et compromettre la capacité des pays africains à prendre des décisions souveraines.


La Voix Panafricaine : Solidarité et Autodétermination


Face à ces défis, de nombreux dirigeants et activistes africains appellent à une voix panafricaine forte pour contrer les ingérences et promouvoir l'autodétermination. L'Union Africaine (UA) s'efforce de créer un front uni pour négocier avec les puissances étrangères et défendre les intérêts collectifs du continent. Des initiatives régionales et continentales visent à renforcer la coopération économique et politique entre les nations africaines, réduisant ainsi la dépendance vis-à-vis des acteurs étrangers.


Partie 2: Puissances Étrangères en Afrique : Un Examen des Actions et de l'Impact


Les ingérences internationales en Afrique ont été façonnées par la présence de diverses puissances mondiales cherchant à étendre leur influence économique, politique et géopolitique sur le continent. Chacune de ces puissances étrangères a des objectifs et des actions spécifiques qui ont des répercussions significatives sur l'Afrique et ses nations. Dans cette analyse, nous examinons les actions et l'impact des grandes puissances étrangères en Afrique, tout en soulignant les défis et les opportunités que ces ingérences créent pour le continent.


La France : Héritage Colonial et Liens Économiques


La France entretient des liens historiques étroits avec plusieurs pays africains, en grande partie hérités de l'époque coloniale. De nombreux pays africains étaient autrefois des colonies françaises, et cette influence se reflète encore aujourd'hui à travers la "françafrique" dans les accords économiques, les partenariats et les accords de défense. La France a également maintenu une présence militaire substantielle dans certains pays, ce qui a suscité des débats sur la souveraineté et la politique intérieure. Alors que certains pays africains rejettent la France ou alors recherchent une plus grande équité dans les relations, d'autres continuent de bénéficier des liens économiques avec la France.


L'Espagne : Investissements Économiques et Relations Culturelles


L'Espagne a intensifié ses relations économiques avec plusieurs pays africains, en particulier ceux situés dans le nord du continent. Les investissements espagnols se sont concentrés sur les secteurs de l'énergie, du tourisme et des infrastructures. Les relations culturelles et linguistiques ont également joué un rôle important, en particulier dans les anciennes colonies espagnoles. Cependant, les investissements espagnols ont parfois été critiqués pour ne pas avoir toujours bénéficié équitablement aux populations locales et pour maintenir des structures économiques déséquilibrées.


La Grande-Bretagne : Héritage Colonial et Aide au Développement


L'influence britannique en Afrique remonte à l'époque coloniale, lorsque de vastes territoires étaient sous la domination britannique. Bien que de nombreux pays africains aient obtenu leur indépendance, les relations continuent de s'appuyer sur des liens historiques, économiques et culturels. La Grande-Bretagne maintient également des programmes d'aide au développement dans certains pays, avec un accent sur l'éducation, la santé et la gouvernance. Cependant, les critiques persistent quant aux conditions des accords économiques et aux répercussions à long terme de l'héritage colonial.


La Chine : Vers une Présence Économique Sans Précédent


La Chine s'est rapidement imposée comme l'un des principaux acteurs économiques en Afrique, avec des investissements massifs dans les infrastructures, les ressources naturelles et les projets de développement. Grâce à son initiative "La Ceinture et la Route", la Chine a accru sa présence sur le continent en finançant des projets de grande envergure tels que des chemins de fer, des ports et des centrales électriques. Bien que ces investissements puissent stimuler la croissance économique, ils soulèvent également des préoccupations concernant la dette, la souveraineté et l'exploitation des ressources.


Les États-Unis : Intérêts Stratégiques et Sécurité


Les États-Unis ont longtemps maintenu une présence en Afrique pour protéger leurs intérêts stratégiques en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Des bases militaires américaines ont été établies dans plusieurs pays, tandis que des programmes de formation et d'assistance ont été mis en place pour renforcer les capacités militaires des nations partenaires. Cependant, cette présence suscite des inquiétudes quant à la souveraineté nationale et à la militarisation croissante de la région.


La Russie : Retour sur la Scène Géopolitique


La Russie a renforcé sa présence en Afrique ces dernières années, en cherchant à établir des partenariats économiques et militaires avec plusieurs pays. Les investissements russes se concentrent sur les secteurs de l'énergie, des matières premières et de la défense. Bien que la Russie puisse offrir des alternatives aux partenariats traditionnels, son implication soulève des questions sur l'alignement politique et les conséquences à long terme pour les nations africaines.


L'Union Européenne : Coopération et Développement Durable


L'Union Européenne (UE) maintient des relations étroites avec de nombreux pays africains, mettant l'accent sur la coopération au développement durable, la gouvernance et les droits de l'homme. Les accords de partenariat économique visent à renforcer les échanges commerciaux et à promouvoir la croissance économique. Cependant, des préoccupations subsistent quant aux déséquilibres commerciaux et aux effets néocoloniaux persistants de ces politiques économiques.


Les Nouveaux Acteurs : Turquie, Inde et Autres


D'autres acteurs internationaux, tels que la Turquie et l'Inde, ont également élargi leur présence en Afrique. La Turquie se concentre sur les investissements dans l'infrastructure et le commerce, tandis que l'Inde cherche à renforcer les liens économiques et diplomatiques. Ces nouveaux acteurs apportent des opportunités de diversification des partenariats, mais soulèvent également des questions sur la concurrence pour l'influence et les intérêts.


Partie 3 : La Colonisation Arabe : Influence de l'Islam sur l'Afrique


L'histoire de l'Afrique est marquée par une pluralité d'influences étrangères qui ont façonné le destin du continent. Parmi celles-ci, l'expansion de l'islam et les interactions avec le monde arabe ont laissé une empreinte profonde, évoquant des parallèles avec les mécanismes coloniaux plus connus. L'islam à également servi de pilier de resistance (Serigne Touba, Almamy Samory Touré etc...) contre la colonisation européenne souvent comprise comme étant une guerre de religion avec des occidentaux voulant installé le christianisme tandis que les royaumes africains devenus musulmans au moment de l'arrivée des occidentaux voulaient préserver cette "identité" musulmane plus familière à ce moment là que l'identité chrétienne (La seule exception en Afrique serait l'éthiopie chrétienne depuis les premiers siècles du christianisme). L'impact religieux, culturel et sociopolitique de ce phénomène est révélateur de la complexité des relations entre l'Afrique et les puissances étrangères.


Propagation de l'Islam et la Colonisation Arabe


L'introduction de l'islam en Afrique remonte au VIIe siècle et s'est réalisée principalement à travers les routes commerciales transsahariennes. Cependant, il est crucial de souligner que cette introduction s'est souvent accompagnée d'une transformation profonde des systèmes culturels et religieux existants. Les parallèles avec la colonisation européenne deviennent évidents ici, car les valeurs et croyances indigènes africaines ont été supprimées au profit de l'islam.


Effacement des Cultures et Coutumes Indigènes


Les similitudes entre la colonisation arabe et européenne en Afrique sont manifestes dans la suppression des croyances religieuses et des coutumes locales. De la même manière que les colons européens ont tenté d'éradiquer les systèmes de croyances africains, les Arabes ont également promu l'islam en décourageant les pratiques religieuses autochtones. Cette interférence dans les croyances a eu des répercussions durables sur la diversité culturelle du continent.


Impact sur les Langues et l'Identité Culturelle


L'impact linguistique de la colonisation arabe en Afrique se reflète dans l'adoption de la langue arabe comme moyen de communication et d'expression religieuse. Tout comme la colonisation européenne a favorisé les langues européennes au détriment des langues africaines, l'utilisation prédominante de l'arabe a relégué les langues indigènes à un rôle secondaire. Cette transformation linguistique a également contribué à la promotion de l'identité arabe au détriment des identités culturelles africaines.


Promotion de l'Identité Arabe et Culture Arabe


Un aspect marquant de la colonisation arabe est la promotion de l'identité arabe et de la culture arabe en Afrique. L'islam a servi de véhicule pour véhiculer la culture arabe, allant de la religion aux arts et à la littérature. Cette promotion de l'identité arabe a eu des conséquences sur la perception de la culture africaine et a parfois contribué à l'effacement de l'identité propre de certaines régions.


Défis de la Colonisation Arabe en Afrique


Les similitudes entre la colonisation arabe et européenne en Afrique suscitent des questions importantes sur la souveraineté, l'autodétermination et la préservation de l'identité africaine. Les influences religieuses et culturelles, bien qu'ayant apporté des contributions significatives, ont également été associées à des pertes et des transformations majeures. Les débats actuels sur la restauration et la valorisation des cultures et des croyances indigènes mettent en évidence les enjeux persistants de la colonisation arabe en Afrique.

Partie 4: Critique des Ingérences Occidentales et Orientales dans les Politiques Africaines


L'ingérence internationale en Afrique, tant occidentale qu'orientale, a suscité des préoccupations et des critiques à travers le continent. Les actions des grandes puissances étrangères ont souvent eu des répercussions complexes sur les politiques, l'économie et la souveraineté des nations africaines. Voici un examen exhaustif des points de critique concernant ces ingérences :


Impact sur la Souveraineté et l'Autodétermination


L'ingérence occidentale et orientale en Afrique a souvent été perçue comme une menace pour la souveraineté nationale et l'autodétermination des pays africains. Les accords économiques et les projets de développement imposés par les puissances étrangères peuvent limiter la marge de manœuvre des gouvernements africains dans la prise de décision et les forcer à suivre des politiques qui ne correspondent pas nécessairement aux besoins et aux priorités de leur population.


Perpétuation de la Dépendance Économique


Les pays africains ont parfois été piégés dans des relations économiques inéquitables avec les grandes puissances, ce qui a conduit à une dépendance économique persistante. L'exploitation des ressources naturelles et des matières premières par les puissances étrangères peut priver les pays africains de la possibilité de développer leurs propres industries et de diversifier leur économie, les maintenant dans un rôle de fournisseurs de matières premières.


Renforcement des Conflits Internes


Les ingérences étrangères peuvent exacerber les conflits internes en Afrique en soutenant différents groupes politiques ou factions armées. Les grandes puissances peuvent chercher à exploiter les divisions politiques et ethniques existantes pour promouvoir leurs propres intérêts, ce qui peut aggraver les tensions et prolonger les conflits.


Mépris des Droits de l'Homme et des Valeurs Démocratiques


Certaines puissances étrangères ont été critiquées pour soutenir des régimes autoritaires en Afrique, en ignorant les droits de l'homme et les valeurs démocratiques. Les relations économiques et politiques avec des gouvernements non démocratiques peuvent compromettre les efforts visant à promouvoir la gouvernance transparente et la protection des droits fondamentaux.


Dégradation de l'Environnement


L'exploitation non réglementée des ressources naturelles par les puissances étrangères peut avoir un impact dévastateur sur l'environnement en Afrique. Les pratiques minières et extractives irresponsables peuvent entraîner la déforestation, la pollution de l'eau et la destruction des écosystèmes fragiles, mettant en péril la biodiversité et la durabilité environnementale. Conclusion


L'analyse critique des ingérences occidentales et orientales en Afrique révèle un tableau complexe et nuancé, où les actions des grandes puissances étrangères ont des répercussions profondes sur le destin et le développement du continent. Alors que certaines ingérences ont pu apporter des avantages économiques et des opportunités de développement, elles ont aussi suscité des préoccupations majeures concernant la souveraineté, la dépendance et la préservation des valeurs démocratiques. L'Afrique est à un carrefour critique où des choix cruciaux doivent être faits pour naviguer dans ce paysage complexe d'ingérences et de partenariats internationaux. En favorisant la coopération régionale, en promouvant des relations équitables et mutuellement bénéfiques, et en renforçant les institutions démocratiques, l'Afrique peut forger un avenir où sa voix et ses intérêts sont respectés, tout en s'appuyant sur son immense potentiel pour réaliser un développement durable et autonome.


 

SOURCES


En Français : "L'Afrique humiliée" de Bernard Lugan

"Afrique noire, État-poubelle" de Serge Michaïlof

"La Guerre des drones" de Jean Guisnel

"La Françafrique : Le plus long scandale de la République" de François-Xavier Verschave

"La Guerre des monnaies : La Chine et le Nouvel Ordre mondial" de Hongbing Song

"Ces prédateurs qui nous gouvernent : Essais - documents" de Laurent Gbagbo

"La nouvelle guerre des monnaies" de Thierry de Montbrial

"Les Guerres de l'ombre de la DGSE : Covert Wars and the World of James Bond" de Pierre Martinet

"Les Démons du pouvoir" de Moïse Katumbi

"Afrique : la politique du ventre" de Jean-François Bayart

En Anglais : "China's Second Continent: How a Million Migrants Are Building a New Empire in Africa" by Howard W. French

"Neo-Colonialism in West Africa" by Christine Obbo

"The Looting Machine: Warlords, Oligarchs, Corporations, Smugglers, and the Theft of Africa's Wealth" by Tom Burgis

"Dance of the Trillions: Developing Countries and Global Finance" by David Lubin

"Africa and the Victorians: The Official Mind of Imperialism" by Ronald Robinson and John Gallagher

"Africa's World War: Congo, the Rwandan Genocide, and the Making of a Continental Catastrophe" by Gérard Prunier

"China's African Challenges" by Chris Alden and Daniel Large (Eds.)

"Aid and Authoritarianism in Africa: Development without Democracy" by Tobias Hagmann and Filip Reyntjens

"The Scramble for Africa: White Man's Conquest of the Dark Continent from 1876 to 1912" by Thomas Pakenham

"Africa's World War II: The Congo Free State and the Belgian African Colonial Empire" by Paul Miranda

"War Dogs: The True Story of How Three Stoners from Miami Beach Became the Most Unlikely Gunrunners in History" by Guy Lawson

"Africa's Silk Road: China and India's New Economic Frontier" by Harry G. Broadman Colonisation Arabe et Influence Islamique :


"Islam and Colonialism: Intellectual Responses of Muslims of Northern Nigeria to British Colonial Rule" par Toyin Falola

"The Legacy of Arab-Islam in Africa: A Quest for Inter-religious Dialogue" par John Azumah

"The Formation of Islam: Religion and Society in the Near East, 600-1800" par Jonathan Porter Berkey

"Slaves, Spices and Ivory in Zanzibar: Integration of an East African Commercial Empire into the World Economy, 1770-1873" par Abdul Sheriff


Effets du Christianisme en Afrique :


"African Traditional Religion in Biblical Perspective" par Edward W. Fashole-Luke

"Religion in Africa: Experience & Expression" par Thomas A. Idinopulos

"Christianity in Africa: The Renewal of a Non-Western Religion" par Kwame Bediako

"African Christianity: An African Story" par Ogbu U. Kalu

24 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page