top of page
  • Photo du rédacteurJelpi

Les grands royaumes africains musulmans

L'islam en Afrique a connu une histoire riche et diverse, marquée par l'émergence de grands royaumes et empires qui se sont convertis à l'islam et ont influencé la propagation de la religion sur le continent. Voici quelques exemples des grands royaumes africains musulmans qui ont joué un rôle significatif dans l'histoire de l'islam en Afrique :


L'Empire du Mali : L'Empire du Mali, qui a atteint son apogée aux XIIIe et XIVe siècles, était un empire musulman prospère dirigé par des rois tels que Sundiata Keïta et Mansa Musa. La conversion à l'islam a été encouragée par les empereurs maliens qui ont effectué le pèlerinage à La Mecque et ont promu l'islam en tant que religion d'État. L'Empire du Mali est également connu pour sa célèbre université de Tombouctou, qui était un centre d'apprentissage islamique.


L'Empire du Songhaï : Au XVe siècle, l'Empire du Songhaï est devenu l'un des plus grands empires d'Afrique de l'Ouest. L'islam a été adopté par les dirigeants de l'empire, et la ville de Gao est devenue un important centre d'apprentissage islamique. L'Empire du Songhaï a joué un rôle clé dans la diffusion de l'islam dans la région, notamment grâce à la célèbre mosquée de Djenné, considérée comme l'une des plus grandes constructions en terre du monde.


Le Sultanat d'Oman à Zanzibar : Au XIXe siècle, le sultanat d'Oman a étendu son influence sur la côte est de l'Afrique, y compris Zanzibar. L'islam était la religion dominante dans la région, et le sultanat a joué un rôle important dans le commerce d'esclaves et d'épices. Zanzibar est devenue un centre important de l'islam swahili et abrite encore aujourd'hui de magnifiques mosquées et une riche tradition culturelle.


L'Empire du Kanem-Bornou : Situé dans la région qui est aujourd'hui le Tchad, l'Empire du Kanem-Bornou s'est développé du IXe au XIXe siècle. L'islam a été adopté comme religion d'État au XIIIe siècle, et la dynastie Sayfawa a régné sur l'empire pendant des siècles. L'Empire du Kanem-Bornou a été un centre de commerce et de culture islamique, avec une forte influence dans la région du lac Tchad.


L'Empire d'Oyo : L'Empire d'Oyo, qui a prospéré du XVIIe au XIXe siècle dans la région qui est aujourd'hui le Nigeria, était un royaume yoruba avec une influence musulmane significative. Bien que l'islam ne soit pas devenu la religion dominante, il a coexisté avec les croyances traditionnelles et a influencé la vie culturelle et politique de l'empire.


Le Royaume de Sennar : Situé dans l'actuel Soudan, le Royaume de Sennar a émergé au XVIe siècle et est devenu un important centre de commerce et de culture islamique. L'islam a été adopté par les dirigeants du royaume, et de nombreuses mosquées et écoles islamiques ont été construites. Le Royaume de Sennar a été un acteur clé dans le commerce transsaharien et a entretenu des relations avec d'autres royaumes musulmans en Afrique du Nord.


L'Empire Almoravide : Fondé au XIe siècle, l'Empire Almoravide s'est étendu sur une grande partie de l'Afrique du Nord et de l'Afrique de l'Ouest. Les Almoravides étaient un mouvement religieux musulman rigoriste qui a joué un rôle clé dans la propagation de l'islam et l'unification de vastes territoires. Leur capitale était Marrakech, au Maroc, et ils ont laissé une forte influence sur l'architecture, la culture et la pratique religieuse dans les régions qu'ils ont contrôlées.


L'Empire Chérifien : Fondé par la dynastie des Alaouites au XVIIe siècle, l'Empire Chérifien (Maroc) est un royaume musulman qui a maintenu une forte tradition islamique jusqu'à nos jours. Les souverains marocains ont été reconnus comme des chefs religieux, les "Amir al-Mu'minin" (Commandeurs des Croyants), ce qui a renforcé leur rôle religieux et politique. Le Maroc est également connu pour son riche héritage architectural islamique, notamment avec les villes de Fès et Marrakech.


Le Royaume de Sokoto : Fondé au début du XIXe siècle dans ce qui est aujourd'hui le nord du Nigeria, le Royaume de Sokoto est un exemple important de l'expansion de l'islam en Afrique de l'Ouest. Sous le leadership d'Ousmane dan Fodio, un érudit musulman et réformateur religieux, le royaume s'est développé en tant que centre d'apprentissage islamique et a exercé une influence religieuse et politique significative dans la région. Le Royaume de Sokoto a établi une administration islamique basée sur la charia et a favorisé la diffusion des connaissances islamiques.


Le Royaume du Fouta Djallon : Le Royaume du Fouta Djallon, également connu sous le nom de Fouta Jallon, était situé dans la région montagneuse de l'actuelle Guinée et une partie du Sénégal. Fondé par le peuple peul au XVIIIe siècle, le Fouta Djallon était gouverné par des chefs peuls, appelés Almamis. L'islam était la religion dominante dans le royaume, et la charia était appliquée. Le Fouta Djallon était renommé pour son système d'éducation islamique, produisant de nombreux érudits et théologiens musulmans. Il a également été le théâtre de résistances contre la colonisation européenne.


Sultanat de Toucouleur : Le Sultanat de Toucouleur, situé dans la région du Fouta Toro, couvrant une partie du Sénégal, de la Gambie et de la Mauritanie, a joué un rôle majeur dans l'histoire de l'islam en Afrique de l'Ouest. Fondé au 18e siècle, ce sultanat a prospéré en développant des centres d'apprentissage islamique et en établissant des systèmes politiques et juridiques basés sur la charia. Il est également reconnu pour sa résistance à la colonisation européenne.


Le Royaume peul de Macina : Le Royaume peul de Macina était situé dans la région du fleuve Niger, dans l'actuel Mali. Il a été fondé au XIXe siècle par le chef peul Sékou Amadou, qui avait pour objectif de créer un État islamique basé sur la charia. Le royaume s'est rapidement étendu et a exercé une influence significative dans la région. Il était caractérisé par une administration islamique rigoureuse et une application stricte de la loi islamique.


Les royaumes haoussa : Les royaumes haoussa étaient un groupe de royaumes indépendants situés dans la région du Sahel, comprenant des parties du Nigeria, du Niger, du Bénin et du Cameroun actuels. Ces royaumes, tels que le royaume de Kano, le royaume de Katsina, le royaume de Zazzau (Zaria), le royaume de Daura, le royaume de Gobir, entre autres, étaient gouvernés par des dirigeants musulmans et avaient des systèmes politiques et administratifs influencés par l'islam. Ils étaient des centres de commerce, d'apprentissage islamique et de diffusion de la religion en Afrique de l'Ouest.


Le Royaume de Wassoulou : Le Royaume de Wassoulou était situé dans la région qui est aujourd'hui le Mali, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso. Il a été fondé au XIXe siècle par le chef militaire et politique Samori Touré. Samori Touré a réussi à unifier plusieurs communautés et royaumes locaux pour former le puissant royaume de Wassoulou. Bien que le royaume ne soit pas exclusivement musulman, l'islam a joué un rôle important dans la société et dans la vie de Samori Touré lui-même. Le royaume a grandement contribuer à la traite arabo-musulmane et Samori détient le record de vente d'esclaves en Afrique de l'ouest pour une personne. Le royaume de Wassoulou était connu pour son expansion territoriale et sa résistance farouche contre la colonisation européenne. Samori Touré a utilisé des stratégies militaires avancées et a développé une administration centralisée pour gouverner son royaume.


Royaume de Ségou : Le Royaume de Ségou, situé dans la région du Mali, a été un foyer important de l'islam au 18e et 19e siècles. Dirigé par les rois bambaras, ce royaume a connu une période de prospérité économique et culturelle. Il a abrité des penseurs et des érudits musulmans, et a été un centre de commerce et d'échanges intellectuels. Le royaume a également développé un système politique et juridique fondé sur les principes de l'islam.


Sultanat de Darfour : Le Sultanat de Darfour, situé dans la région du Darfour, au Soudan, a été un important royaume musulman d'Afrique de l'Est. Fondé au 17e siècle, ce sultanat a prospéré grâce au commerce transsaharien et a développé une riche culture islamique. Il était connu pour son architecture distinctive, sa production artistique et son système politique centralisé. Cependant, le sultanat a également connu des périodes de conflits internes et d'invasions étrangères.


Royaumes musulmans d'Éthiopie : L'Éthiopie a une longue histoire d'interaction avec l'islam, et certains royaumes ont adopté l'islam comme religion officielle. Parmi ces royaumes, on peut citer le Sultanat d'Ifat, l'Adal et l'Empire d'Éthiopie sous la dynastie des Gondar.

Le Sultanat d'Ifat, situé dans la région de l'actuelle Éthiopie, a été l'un des premiers royaumes musulmans de la région. Il a joué un rôle important dans l'expansion de l'islam en Éthiopie et dans les échanges commerciaux le long de la côte de la mer Rouge. Plus tard, l'Empire d'Adal, dirigé par le célèbre leader musulman Ahmad Ibn Ibrahim al-Ghazi, a émergé comme une puissance militaire et a lancé des campagnes contre l'Empire éthiopien.


Sultanat de Zanzibar : Le Sultanat de Zanzibar, situé sur l'île de Zanzibar en Tanzanie, a été un important centre commercial et politique de la côte est de l'Afrique. Le sultanat a été fondé au 17e siècle et est devenu un important point de transit pour les commerçants arabes et indiens. Il a été caractérisé par une forte influence arabe et musulmane, avec une architecture distinctive, des mosquées et une culture mêlant les traditions locales et islamiques.

 

SOURCES


Thornton, J. (1998). Africa and Africans in the Making of the Atlantic World, 1400-1800. Cambridge University Press.

Gomez, M. A. (2005). African Dominion: A New History of Empire in Early and Medieval West Africa. Princeton University Press.

Barry, B. (1998). Senegambia and the Atlantic Slave Trade. Cambridge University Press.

Diouf, M. B. (2013). Servants of Allah: African Muslims Enslaved in the Americas. NYU Press.

Diop, C. A. (1987). Precolonial Black Africa: A Comparative Study of the Political and Social Systems of Europe and Black Africa, from Antiquity to the Formation of Modern States. Lawrence Hill Books.

Kane, O. (2008). The Homeland Is the Arena: Religion, Transnationalism, and the Integration of Senegalese Immigrants in America. Oxford University Press.

Niane, D. T. (1984). Sundiata: An Epic of Old Mali. Longman.

Skinner, E. P. (1964). African Empires and Civilizations: Ancient and Medieval. Cambridge University Press.

Roberts, R. (1987). Warriors, Merchants, and Slaves: The State and the Economy in the Middle Niger Valley, 1700-1914. Stanford University Press.

Quenum, M. (1987). A History of the Kingdom of Ségou in the Nineteenth Century. Oxford University Press.

Holt, P. M., & Daly, M. W. (2000). A History of the Sudan: From the Coming of Islam to the Present Day. Pearson.

Spaulding, J. L. (1985). The Heroic Age in Sudanese History: Sudanese Kingdoms in the Fourteenth and Fifteenth Centuries. Northwestern University Press.

21 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page