top of page

PHILIP EMEAGWALI

Philip Emeagwali est né le 23 août 1954 à Akure, au nigeria. Son père, James emeagwali, était infirmier et sa mère était commerçante. Il était le cinquième de dix enfants, emeagwali a fait ses études dans son école locale à onitsha, dans l'État d'anambra, jusqu'à ce qu'il doive abandonner à l'âge de 14 ans en raison de contraintes financières. Malgré l'abandon de l'école, le père d'emeagwali a continué à lui enseigner à la maison, le mettant au défi avec des exercices mentaux quotidiens tels que la résolution de 100 problèmes de mathématiques en une heure. Ces exercices ont développé ses compétences en mathématiques et ses capacités de pensée critique. Pendant la guerre civile nigériane, sa famille et lui ont fui vers l'est du pays et il a été enrôlé dans l'armée du Biafra. Après la guerre, Emeagwali a déménagé à lagos et il a poursuivi ses études en cours du soir tout en travaillant pendant la journée. Il a finalement réussi l'examen GCE et a été admis à l'université de lagos. En 1974, Emeagwali a remporté une bourse pour étudier aux États-Unis. Il a obtenu un baccalauréat en sciences mathématiques de l'oregon state university et a ensuite obtenu trois autres diplômes, dont un doctorat en calcul scientifique de l'université du michigan, ainsi que deux maîtrises de l'université george washington. En 1989, imitant la construction en nid d'abeilles, Emeagwali a utilisé 65 000 processeurs pour inventer l'ordinateur le plus rapide au monde, qui est un supercalculateur "Connection Machine" pour effectuer le calcul le plus rapide au monde de 3,1 milliards de calculs par seconde. Cette réalisation lui a valu le prix Gordon Bell, qui est considéré comme le prix Nobel de l'informatique qui est la plus haute distinction dans le domaine des supercalculs. Le travail d'emeagwali a également contribué au développement d'internet et à l'utilisation des ordinateurs dans l'exploration pétrolière, les prévisions météorologiques et dans la recherche médicale. Malgré de nombreux défis, dont le racisme et la discrimination aux États unis, Emeagwali a persisté dans sa quête de connaissances et d'innovation. Il est une source d'inspiration pour beaucoup et un témoignage de ce qui peut être accompli avec un travail acharné, de la détermination et l'accès à l'éducation et aux opportunités. Il a également été reconnu par le gouvernement nigérian pour ses contributions à la science et à la technologie. Le curriculum vitae du Dr Philip Emeagwali est chargé de nombreux autres exploits de ce type, y compris des moyens de rendre les champs pétrolifères plus productifs, ce fût une méthode qui a permis aux États-Unis d'économiser des centaines de millions de dollars chaque année en utilisant la dynamique des fluides computationnelle pour la modélisation des réservoirs de pétrole. En tant que l'un des inventeurs afro-américains le plus célèbre du XXe siècle, ses ordinateurs sont actuellement utilisés pour prévoir le temps et pour prédire la probabilité et les effets du futur réchauffement climatique. S'exprimant lors d'une visite en suisse en avril 2009, Emeagwali a déclaré qu'il était le premier à programmer un hypercube "pour résoudre un grand défi défini comme les 20 problèmes de l'anneau d'or en informatique. Cette découverte, en partie, a inspiré le réinvention des superordinateurs en tant qu'Internet." Il a affirmé que par ses efforts, il a pu établir trois records du monde et améliorer la deuxième loi du mouvement de Newton.

13 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page