top of page
  • Photo du rédacteurJelpi

Yasuke : L'épopée du samouraï africain dans le Japon médiéval

Dans les annales souvent homogènes de l'histoire des samouraïs au Japon, émerge une figure exceptionnelle qui brise les conventions et offre un regard unique sur l'échange culturel à l'époque médiévale. Yasuke, le samouraï africain, demeure une énigme historique fascinante, dont l'existence soulève des questions intrigantes sur la diversité culturelle et les connexions transcontinentales.


Arrivée mystérieuse et origines énigmatiques


L'histoire de Yasuke commence dans l'ombre du mystère, avec des spéculations sur son lieu de naissance. On pense souvent qu'il était Makua, originaire du Mozambique, en Afrique de l'Est, mais les détails de son parcours avant son arrivée au Japon demeurent obscurs. Ses origines mystérieuses ajoutent à l'intrigue qui entoure ce personnage hors du commun.


Rencontre avec Oda Nobunaga : Une alliance improbable


Lors de son arrivée au Japon au cours du 16e siècle, en 1579, sur l'île de Kyushu, Yasuke est le serviteur d'un jésuite italien envoyé sur place pour une mission d'inspection. Les japonais, qui n'ont encore jamais vu de Noirs sont fascinés par ce géant qui mesure "six shaku et deux sun". Yasuke attire l'attention d'Oda Nobunaga, un seigneur de guerre ambitieux à une époque de bouleversements politiques. La rencontre entre Nobunaga et Yasuke n'était pas seulement le croisement de deux individus, mais aussi de deux mondes. Nobunaga, impressionné par la prestance et les compétences martiales de Yasuke, décide de le prendre sous son aile.



Le premier samouraï d'origine africaine


La décision de Nobunaga de faire de Yasuke son vassal, son porteur d'armes et le catapulte au statut de samouraï ayant le droit de porter les deux sabres, un long, le katana, et l'autre court, le wakizashi, que les samouraïs glissent dans la ceinture du côté gauche pour pouvoir les extraire rapidement de la main droite, une distinction exceptionnelle dans une société japonaise rigide et hiérarchisée. Yasuke devient ainsi le premier, et potentiellement le seul, samouraï d'origine africaine dans l'histoire japonaise.


Yasuke sur les champs de bataille : Une force respectée


La présence de Yasuke sur les champs de bataille s'accompagne de sa compétence exceptionnelle au combat et de sa stature imposante. Il participe à plusieurs campagnes militaires aux côtés de Nobunaga, comme la bataille de Tenmokuzan, contribuant non seulement à la protection de son seigneur, mais aussi à la consolidation du pouvoir de ce dernier.


Déclin après la mort de Nobunaga


Oda Nobunaga, allant de victoire en victoire dans sa volonté d'unifier le Japon, ne voit pas que la menace la plus farouche à laquelle il va faire face est interne. En effet un de ses généraux , Akechi Mitsuhide, présent à la bataille de Tenmokuzan, à pour ambition de faire payer à Nobunaga la mort malencontreuse de sa mère aux suites d'un ordre donné par Nobunaga de faire un tué un de ses ennemis, Hatano Hideharu, qui détenait en otage la mère d'Akechi Mitsuhide qui à donc été exécutée en represailles de la mort d'Hideharu.

Le 21 juin 1582, Obunaga fais une halte au Honno-ji, un temple de Kyoto. Il n'est entouré que de quelques serviteurs et gardes du corps vu qu'il est dans son fief et n'a à priori aucune raison de se méfier. Mitsuhide attaque le temple et ses troupes encercles la position de Nobunaga qui comprend que les dés sont joués. Il est en infériorité numérique et ne pourra se sortir vivant de cette situation. Préférant la mort à l'idée de se rendre à Mitsuhide, il se fait seppuku. Yasuke se bat avec vaillance mais son maître étant mort il finit par s'enfuir avec quelques autres survivants de l'attaque et rejoins le fils d'Oda Nobunaga, Oda Nobutada, au château de Nijo, également assiégé par les troupes de Mitsuhide. Il se bat, tue un bon nombre de soldats mais finis par être capturer. Akechi Mitsuhide dira que ce n'est pas un homme, que c'est un animal, qui ne connais rien et qu'en plus il n'est pas japonais. Ce n'est donc pas la peine de le tuer. Il faut le renvoyer en Inde chez les prêtres. La mort tragique de Nobunaga en 1582 marque un tournant dans la vie de Yasuke. Son importance politique diminue, et des récits contradictoires entourent sa vie ultérieure. Certains rapports suggèrent qu'il a continué à servir d'autres seigneurs, tandis que d'autres indiquent qu'il aurait rejoint le clergé chrétien en Inde.


L'héritage de Yasuke : Entre mythe et réalité


Malgré la brièveté de son histoire écrite, l'héritage de Yasuke perdure. Des récits, des légendes, des œuvres d'art et même une série animée Netflix en 2021, intitulée "Yasuke", immortalisent ce samouraï extraordinaire. Son héritage dépasse largement sa vie, évoquant des questions complexes sur l'identité, la diversité et l'impact culturel.

Conclusion :


La vie de Yasuke reste une fenêtre ouverte sur une période de l'histoire où les frontières culturelles étaient contestées et redéfinies. En tant que samouraï africain, il incarne la possibilité de transcender les barrières culturelles et de laisser une empreinte durable dans un coin éloigné du monde. Yasuke demeure une figure éternelle, un témoignage puissant de la richesse de l'échange culturel à travers les siècles.

 

SOURCES

- Wikipédia

- Yasuke, Serge Bilé, Owen Publishing, 2018

19 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page